Présentation de l'Ecole Doctorale STITS


Une situation régionale et nationale remarquable

L'École Doctorale "Sciences et Technologies de l'Information, des Télécommunications et des Systèmes" (ED STITS), rassemble l’essentiel des moyens de formation à et par la recherche de l’Ile de France Sud, dans le domaine de l’information, des télécommunications et des systèmes, en associant l’Université Paris-Sud et Supélec. Cela est attesté en particulier par l’importance de ses effectifs (400 doctorants inscrits, près de 300 chercheurs ou enseignants-chercheurs dont près de 150 titulaires du diplôme d’HDR), ou encore par le nombre d’allocations de recherche du ministère ou de la région Ile de France (19 à 20 par an en moyenne).
La plupart des laboratoires et équipes d’accueil de l’ED sont ainsi fortement impliqués dans les grands projets de ce pôle régional. Dans le même ordre d’idées, il convient également de mentionner la mission structurante du Plateau de Saclay au sein d’un environnement scientifique et industriel particulièrement riche (Thalès, Alcatel, CEA, pôle Systématic, etc., et nombreuses PME). Il faut enfin souligner la place toute particulière qu’occupe l’imagerie médicale dans l’ED STITS à travers le réseau des laboratoires d'Imagerie Médicale de l'Ile de France, piloté par l’IR4M (UMR 8081 CNRS).
 

 

Des établissements partenaires de grande notoriété
 

L'École Doctorale STITS est pilotée par l'Université Paris-Sud 11 en partenariat avec Supélec en tant qu'établissement co-accrédité pour cette ED.

L’établissement Supélec est doté d'une Equipe d'Accueil : E3S « Supélec Sciences des Systèmes » - EA 4454 qui comportent plusieurs équipes de recherche qui sont E3S/Auto (Automatique), E3S/SEE (Electrotechnique et Systèmes d'Energie), E3S / SIH (Systèmes et Informations Hétérogènes), E3S / SSE (Signaux et Systèmes Electroniques), E3S / TELE (Télécommunications), Chaire Radio Flexible : Chaire d'enseignement et de recherche en association avec Alcatel-Lucent et SONDRA : Laboratoire franco-singapourien de recherche en électromagnétisme et radars qui dépend de Supélec, de l'ONERA, de National University of Singapore et du Defense Science and Technology Agency of Singapore.

D’autre part, Supélec a le statut de tutelle auprès de Paris-Sud 11 pour deux des quatre laboratoires « porteurs » de l’ED : le L2S et le LGEP. Il est par ailleurs impliqué à travers ce dernier dans le réseau SpeeLabs en partenariat avec les laboratoires SATIE (ENS-Cachan) et LTN (INRETS). Il participe en outre de façon importante à la mise sur pieds et au fonctionnement d’unités d’enseignement du Master IST validés par l’ED en tant que modules d’ouverture scientifique de thèse.